Le portail au service des parents

pour les maman qui allaitent qui on des soucis avec leur allaitement vous pouvez consulter le site de la leche league sur internet ou vous trouverai dans votre region des maman qui bénévolement reponde a vos question et font meme des reunions dans votre region

livre conseillé: l'art de l'aillaitement maternelle de la leche league . vosu le trouverai departout ou sur internet .

 

pour les mamans qui pourraient eventuellement se poser des questions sur le vaccins vous pourrez toujours consulter le site de l'assiciation ALIS vous y trouverai plusieures rubriques mise à jours , il a aussi une permanence telephonique pour cela appeller directement le telephone indiquer sur le site et sur le repondeur sera indiqué le numero de la permanence ou vous pourrez librement poser vos questions.

 

pour les mamans qui ont du mal a faire leur nuits des difficultées avec votre enfant qui pleure beaucoup  ou violent du mal a s'exprimer exttt.

 un trés bon livre a conseillé : mon enfant comprends tout de aletha solter edition marabout education ,il coute 6 euro 90;vous le trouverai de partout et sur internet . 

Mots clés :  livre, association

en quelque mot ,voici mon fils qui est la chere de  mon sang et ses yeux si petillant soif de vivre tu as ! soif j'ai de t'accompagné à chaque moment de tes pleures de tes rires de tes souffances  jamais je te laisserai seul dans le noir ou seul tout cour je t'épaulerai pour qu'un jour tu puisse t'envollé mon petit etres si fragile un jours tu sera un adulte avec ton caractere, ta personnalitée la tienne unique celle qui te diferencie, je n'attendrai aucun remerciement de ta part puisque mon role est tout simplement d'étre maman et mon remerciment de la vie sera tout ce que j'ai pu te  donnée pour que tu sois toi!!! mon fils que j'aime ...

+ de 600 brevets médicaux sur des composants du lait maternel existent à ce jour! et si on ré-utilisait le lait maternel du producteur au consommateur?
 
 
 

On imagine mal les vertus du lait maternel ; en France, les magazines parentaux font croire que c'est bon uniquement si l'enfant est né prématurément; et du coup, on en oublie que le lait maternel est celui de l'espèce tout simplement; on oublie ses vertus nutritionnelles et câlines et ses vertus sur la peau-même de l'enfant;

Mais ce qu'on cache le plus c'est qu'il existe + de 600 brevets médicaux sur des composants du lait maternel; oui vous avez bien lu; les laboratoires pharmaceutiques, qui fabriquent et vendent du lait infantile font tout pour qu'on nourrisse les enfants au lait infantile et préparent des médicaments basés sur le lait maternel; alors ... peut-être faudrait-il ne pas entrer dans le jeu ni l'enjeu commercial et privilégier le lait maternel directement du producteur au consommateur?

 

Là, cela amuse toujours les mamans quand on en parle au téléphone, l'une d'elle m'a même dit, un jour: "il va falloir quand même que j'aille assister à une de vos réunions...." et elle est venue d'ailleurs.

Attention: il est bien sûr ce qui suit ne dispense pas:

  • d'aller chez le médecin!
  • de suivre la prescription médicale!

Mais si on se base sur le fait: que le lait maternel est une substance humaine, donc non irritative, ce n'est pas un corps étranger à notre espèce, et que le lait maternel contient des agents anti-infectieux, qu'en plus il est toujours disponible (pour peu qu'on apprenne et qu'on se donne plusieurs séances d'entraînement pour faire "pouet pouet" (terme d'une sage-femme):

Je n'ai jamais acheté de sérum phy pour le nez de Florian quand son nez coulait.

    D'abord j'ai passé des crises entières avec Alexandre et Maximilien quand il fallait leur faire le nez; un jour que notre Dr était venu et avait "prescrit" des lavages de nez, je lui avais dit: c'est dûr, ce sont de véritables prises de lutte à chaque fois en double qui plus est. on voit bien que vous les prescrivez mais que vous ne les faites jamais; ils me haïssent chaque fois! et lui de répondre: mais c'est bien pour cela que c'est toujours ma femme qui s'en est occupée (5 enfants).

    Pour Florian, un jour je me suis dit: et si je lui faisais un câlin, et que par jeu, je mette du lait directement dans sa narine? et sous forme de jeu, je presse mon sein, et hop un peu de lait gicle autour de nous; je recommence et tout doucement, je prépare Florian hilare: allez dans le nez du bébé, et un jet atteint ses narines.. il regarde, il fait la moue, et il rigole.

    Et voilà comment à chaque "nez qui coule", nous avons fait le jeu du "pouet", une ou deux larges giclées dans ses narines, et je le laissais gérer tout seul ce lait.

    Un lavage de nez-jeu que je n'ai jamais vu chez mes grands ou chez d'autres, pas de prises de catch, et surtout: un lait bourré d'anti-corps toujours là.

    Et à bonne température, car votre fiole de sérum phy est à température de la pièce, elle..... pas idéal;

    Alors il est vrai qu'on a parfois du mal à faire "pouet" ou qu'on hésite à le faire; alors prenez le temps d'exprimer un peu de votre lait dans une tasse à petit col, aspirez-le avec une fiole vide ou une pipette et vas-y jeunesse!

 

Les petits bobos du visage...

Là je n'ai pas attendu Florian pour le faire aux grands.. quand ils étaient petits; mainenant ils ne veulent plus! ils trouvent ça berk parce qu'ils sont conscients de mon acte.

Mais les enfants ça se griffe au visage, près de l'oeil par exemple; et à cet endroit, il n 'est pas recommandé d'employer un antiseptique fut-il adapté... alors "pouet" sous forme de jeu, le lait gicle su le bobo et je laisse sécher.

C'est normal de par les agents anti-infectieux du lait, mais le bobo guérit très vite.

Ce qui précède est valable.. pour les bobos écorchures aux genoux, quand vous êtes en balade dans une pinède, loin de toute serviette de lotion anti-septique!

L'eczema

Cet ezcema est en fait: une manifestation cutanée qui peut être

  • soit consécutive à une mauvaise hygiène alimentaire,
  • soit une intolérance à un aliment (l'enfant reçoit des solides ou du lait de vache: par exemple Maximilien sevré naturellement vers 20 mois mais qui revient au sein de temps à autre, boit son cacao tous les matins depuis ses 20 mois justement,
  • ou une intolérance à un aliment ingéré par la mère,
  • ou une carence minérale,
  • "etc."

    Et bien exprimez votre lait, faites le décanter (reposer) dans un récipient, quand la phase aqueuse et la phase huileuse seront séparées, récupérez la phase huileuse, grasse et hop sur l'endroit atteint. Il est évident que ce n'est pas suffisant, la cause doit être déterminée et éliminée.

Bobo aux fesses

    Du lait maternel... à vous de préférer le pouet pouet direct sur le postérieur de l'enfant, ou l'expression du lait puis en badigeonner les fesses....

     

    Rien qu'avec tout ce qui précède, je sais que je ne me suis pas fait de copains dans les labos de sérum phy etc... mon rôle est d'informer, et de préciser que ces renseignements ne dispensent pas de soins médicaux, aux praticiens de les apprécier et d'ajouter une prescription.

    Je sais que quand j'assure: moi je lui lave le nez avec mon lait, c'est une substance humaine (toujours besoin de me justifier) cela passe bien auprès de mon nouveau médecin (après déménagement). Mais ajoutons quand même que pour cet homme l'allaitement naturel va de soi et que Florian n'a jamais été très malade.

    Il est évident que ce n'est pas suffisant, la cause doit être déterminée et éliminée. (voir l'espace Maternage)

 


 

Pourquoi ne sait-on pas toutes ces choses?

et bien c'est dommage mais disons le: si toutes les femmes allaitaient et faisaient "pouet-pouet", les enfants se porteraient mieux, la sécu n'aurait pas de trou, mais certains industriels feraient la tête ... vous comprenez pourquoi personne ne vous dit cela!!

+ de 600 brevets médicaux sur des composants du lait maternel existent à ce jour! et si on ré-utilisait le lait maternel du producteur au consommateur?
 
 
 

On imagine mal les vertus du lait maternel ; en France, les magazines parentaux font croire que c'est bon uniquement si l'enfant est né prématurément; et du coup, on en oublie que le lait maternel est celui de l'espèce tout simplement; on oublie ses vertus nutritionnelles et câlines et ses vertus sur la peau-même de l'enfant;

Mais ce qu'on cache le plus c'est qu'il existe + de 600 brevets médicaux sur des composants du lait maternel; oui vous avez bien lu; les laboratoires pharmaceutiques, qui fabriquent et vendent du lait infantile font tout pour qu'on nourrisse les enfants au lait infantile et préparent des médicaments basés sur le lait maternel; alors ... peut-être faudrait-il ne pas entrer dans le jeu ni l'enjeu commercial et privilégier le lait maternel directement du producteur au consommateur?

 

Là, cela amuse toujours les mamans quand on en parle au téléphone, l'une d'elle m'a même dit, un jour: "il va falloir quand même que j'aille assister à une de vos réunions...." et elle est venue d'ailleurs.

Attention: il est bien sûr ce qui suit ne dispense pas:

  • d'aller chez le médecin!
  • de suivre la prescription médicale!

Mais si on se base sur le fait: que le lait maternel est une substance humaine, donc non irritative, ce n'est pas un corps étranger à notre espèce, et que le lait maternel contient des agents anti-infectieux, qu'en plus il est toujours disponible (pour peu qu'on apprenne et qu'on se donne plusieurs séances d'entraînement pour faire "pouet pouet" (terme d'une sage-femme):

Je n'ai jamais acheté de sérum phy pour le nez de Florian quand son nez coulait.

    D'abord j'ai passé des crises entières avec Alexandre et Maximilien quand il fallait leur faire le nez; un jour que notre Dr était venu et avait "prescrit" des lavages de nez, je lui avais dit: c'est dûr, ce sont de véritables prises de lutte à chaque fois en double qui plus est. on voit bien que vous les prescrivez mais que vous ne les faites jamais; ils me haïssent chaque fois! et lui de répondre: mais c'est bien pour cela que c'est toujours ma femme qui s'en est occupée (5 enfants).

    Pour Florian, un jour je me suis dit: et si je lui faisais un câlin, et que par jeu, je mette du lait directement dans sa narine? et sous forme de jeu, je presse mon sein, et hop un peu de lait gicle autour de nous; je recommence et tout doucement, je prépare Florian hilare: allez dans le nez du bébé, et un jet atteint ses narines.. il regarde, il fait la moue, et il rigole.

    Et voilà comment à chaque "nez qui coule", nous avons fait le jeu du "pouet", une ou deux larges giclées dans ses narines, et je le laissais gérer tout seul ce lait.

    Un lavage de nez-jeu que je n'ai jamais vu chez mes grands ou chez d'autres, pas de prises de catch, et surtout: un lait bourré d'anti-corps toujours là.

    Et à bonne température, car votre fiole de sérum phy est à température de la pièce, elle..... pas idéal;

    Alors il est vrai qu'on a parfois du mal à faire "pouet" ou qu'on hésite à le faire; alors prenez le temps d'exprimer un peu de votre lait dans une tasse à petit col, aspirez-le avec une fiole vide ou une pipette et vas-y jeunesse!

 

Les petits bobos du visage...

Là je n'ai pas attendu Florian pour le faire aux grands.. quand ils étaient petits; mainenant ils ne veulent plus! ils trouvent ça berk parce qu'ils sont conscients de mon acte.

Mais les enfants ça se griffe au visage, près de l'oeil par exemple; et à cet endroit, il n 'est pas recommandé d'employer un antiseptique fut-il adapté... alors "pouet" sous forme de jeu, le lait gicle su le bobo et je laisse sécher.

C'est normal de par les agents anti-infectieux du lait, mais le bobo guérit très vite.

Ce qui précède est valable.. pour les bobos écorchures aux genoux, quand vous êtes en balade dans une pinède, loin de toute serviette de lotion anti-septique!

L'eczema

Cet ezcema est en fait: une manifestation cutanée qui peut être

  • soit consécutive à une mauvaise hygiène alimentaire,
  • soit une intolérance à un aliment (l'enfant reçoit des solides ou du lait de vache: par exemple Maximilien sevré naturellement vers 20 mois mais qui revient au sein de temps à autre, boit son cacao tous les matins depuis ses 20 mois justement,
  • ou une intolérance à un aliment ingéré par la mère,
  • ou une carence minérale,
  • "etc."

    Et bien exprimez votre lait, faites le décanter (reposer) dans un récipient, quand la phase aqueuse et la phase huileuse seront séparées, récupérez la phase huileuse, grasse et hop sur l'endroit atteint. Il est évident que ce n'est pas suffisant, la cause doit être déterminée et éliminée.

Bobo aux fesses

    Du lait maternel... à vous de préférer le pouet pouet direct sur le postérieur de l'enfant, ou l'expression du lait puis en badigeonner les fesses....

     

    Rien qu'avec tout ce qui précède, je sais que je ne me suis pas fait de copains dans les labos de sérum phy etc... mon rôle est d'informer, et de préciser que ces renseignements ne dispensent pas de soins médicaux, aux praticiens de les apprécier et d'ajouter une prescription.

    Je sais que quand j'assure: moi je lui lave le nez avec mon lait, c'est une substance humaine (toujours besoin de me justifier) cela passe bien auprès de mon nouveau médecin (après déménagement). Mais ajoutons quand même que pour cet homme l'allaitement naturel va de soi et que Florian n'a jamais été très malade.

    Il est évident que ce n'est pas suffisant, la cause doit être déterminée et éliminée. (voir l'espace Maternage)

 


 

Pourquoi ne sait-on pas toutes ces choses?

et bien c'est dommage mais disons le: si toutes les femmes allaitaient et faisaient "pouet-pouet", les enfants se porteraient mieux, la sécu n'aurait pas de trou, mais certains industriels feraient la tête ... vous comprenez pourquoi personne ne vous dit cela!!

+ de 600 brevets médicaux sur des composants du lait maternel existent à ce jour! et si on ré-ut.On imagine mal les vertus du lait maternel ; en France, les magazines parentaux font croire que c'est bon uniquement si l'enfant est né prématurément; et du coup, on en oublie que le lait maternel est celui de l'espèce tout simplement; on oublie ses vertus nutritionnelles et câlines et ses vertus sur la peau-même de l'enfant;Mais ce qu'on cache le plus c'est qu'il existe + de 600 brevets médicaux sur des composants du lait maternel; oui vous avez bien lu; les laboratoires pharmaceutiques, qui fabriquent et vendent du lait infantile font tout pour qu'on nourrisse les enfants au lait infantile et préparent des médicaments basés sur le lait maternel; alors ... peut-être faudrait-il ne pas entrer dans le jeu ni l'enjeu commercial et privilégier le lait maternel directement du producteur au consommateur?

Là, cela amuse toujours les mamans quand on en parle au téléphone, l'une d'elle m'a même dit, un jour: "il va falloir quand même que j'aille assister à une de vos réunions...." et elle est venue d'ailleurs.

Attention: il est bien sûr ce qui suit ne dispense pas:

  • d'aller chez le médecin!
  • de suivre la prescription médicale!

Mais si on se base sur le fait: que le lait maternel est une substance humaine, donc non irritative, ce n'est pas un corps étranger à notre espèce, et que le lait maternel contient des agents anti-infectieux, qu'en plus il est toujours disponible (pour peu qu'on apprenne et qu'on se donne plusieurs séances d'entraînement pour faire "pouet pouet" (terme d'une sage-femme):

Je n'ai jamais acheté de sérum phy pour le nez de Florian quand son nez coulait.

    D'abord j'ai passé des crises entières avec Alexandre et Maximilien quand il fallait leur faire le nez; un jour que notre Dr était venu et avait "prescrit" des lavages de nez, je lui avais dit: c'est dûr, ce sont de véritables prises de lutte à chaque fois en double qui plus est. on voit bien que vous les prescrivez mais que vous ne les faites jamais; ils me haïssent chaque fois! et lui de répondre: mais c'est bien pour cela que c'est toujours ma femme qui s'en est occupée (5 enfants).

    Pour Florian, un jour je me suis dit: et si je lui faisais un câlin, et que par jeu, je mette du lait directement dans sa narine? et sous forme de jeu, je presse mon sein, et hop un peu de lait gicle autour de nous; je recommence et tout doucement, je prépare Florian hilare: allez dans le nez du bébé, et un jet atteint ses narines.. il regarde, il fait la moue, et il rigole.

    Et voilà comment à chaque "nez qui coule", nous avons fait le jeu du "pouet", une ou deux larges giclées dans ses narines, et je le laissais gérer tout seul ce lait.

    Un lavage de nez-jeu que je n'ai jamais vu chez mes grands ou chez d'autres, pas de prises de catch, et surtout: un lait bourré d'anti-corps toujours là.

    Et à bonne température, car votre fiole de sérum phy est à température de la pièce, elle..... pas idéal;

    Alors il est vrai qu'on a parfois du mal à faire "pouet" ou qu'on hésite à le faire; alors prenez le temps d'exprimer un peu de votre lait dans une tasse à petit col, aspirez-le avec une fiole vide ou une pipette et vas-y jeunesse!

 

Les petits bobos du visage...

Là je n'ai pas attendu Florian pour le faire aux grands.. quand ils étaient petits; mainenant ils ne veulent plus! ils trouvent ça berk parce qu'ils sont conscients de mon acte.

Mais les enfants ça se griffe au visage, près de l'oeil par exemple; et à cet endroit, il n 'est pas recommandé d'employer un antiseptique fut-il adapté... alors "pouet" sous forme de jeu, le lait gicle su le bobo et je laisse sécher.

C'est normal de par les agents anti-infectieux du lait, mais le bobo guérit très vite.

Ce qui précède est valable.. pour les bobos écorchures aux genoux, quand vous êtes en balade dans une pinède, loin de toute serviette de lotion anti-septique!

L'eczema

Cet ezcema est en fait: une manifestation cutanée qui peut être

  • soit consécutive à une mauvaise hygiène alimentaire,
  • soit une intolérance à un aliment (l'enfant reçoit des solides ou du lait de vache: par exemple Maximilien sevré naturellement vers 20 mois mais qui revient au sein de temps à autre, boit son cacao tous les matins depuis ses 20 mois justement,
  • ou une intolérance à un aliment ingéré par la mère,
  • ou une carence minérale,
  • "etc."

    Et bien exprimez votre lait, faites le décanter (reposer) dans un récipient, quand la phase aqueuse et la phase huileuse seront séparées, récupérez la phase huileuse, grasse et hop sur l'endroit atteint. Il est évident que ce n'est pas suffisant, la cause doit être déterminée et éliminée.

Bobo aux fesses

    Du lait maternel... à vous de préférer le pouet pouet direct sur le postérieur de l'enfant, ou l'expression du lait puis en badigeonner les fesses....

     

    Rien qu'avec tout ce qui précède, je sais que je ne me suis pas fait de copains dans les labos de sérum phy etc... mon rôle est d'informer, et de préciser que ces renseignements ne dispensent pas de soins médicaux, aux praticiens de les apprécier et d'ajouter une prescription.

    Je sais que quand j'assure: moi je lui lave le nez avec mon lait, c'est une substance humaine (toujours besoin de me justifier) cela passe bien auprès de mon nouveau médecin (après déménagement). Mais ajoutons quand même que pour cet homme l'allaitement naturel va de soi et que Florian n'a jamais été très malade.

    Il est évident que ce n'est pas suffisant, la cause doit être déterminée et éliminée. (voir l'espace Maternage)

 


 

Pourquoi ne sait-on pas toutes ces choses?

et bien c'est dommage mais disons le: si toutes les femmes allaitaient et faisaient "pouet-pouet", les enfants se porteraient mieux, la sécu n'aurait pas de trou, mais certains industriels feraient la tête ... vous comprenez pourquoi personne ne vous dit cela!!

 
 

Là, cela amuse toujours les mamans quand on en parle au téléphone, l'une d'elle m'a même dit, un jour: "il va falloir quand même que j'aille assister à une de vos réunions...." et elle est venue d'ailleurs.

Attention: il est bien sûr ce qui suit ne dispense pas:

  • d'aller chez le médecin!
  • de suivre la prescription médicale!

Mais si on se base sur le fait: que le lait maternel est une substance humaine, donc non irritative, ce n'est pas un corps étranger à notre espèce, et que le lait maternel contient des agents anti-infectieux, qu'en plus il est toujours disponible (pour peu qu'on apprenne et qu'on se donne plusieurs séances d'entraînement pour faire "pouet pouet" (terme d'une sage-femme):

Je n'ai jamais acheté de sérum phy pour le nez de Florian quand son nez coulait.

  •  
    • soit consécutive à une mauvaise hygiène alimentaire,
    • soit une intolérance à un aliment (l'enfant reçoit des solides ou du lait de vache: par exemple Maximilien sevré naturellement vers 20 mois mais qui revient au sein de temps à autre, boit son cacao tous les matins depuis ses 20 mois justement,
    • ou une intolérance à un aliment ingéré par la mère,
    • ou une carence minérale,
    • "etc."

      Et bien exprimez votre lait, faites le décanter (reposer) dans un récipient, quand la phase aqueuse et la phase huileuse seront séparées, récupérez la phase huileuse, grasse et hop sur l'endroit atteint. Il est évident que ce n'est pas suffisant, la cause doit être déterminée et éliminée.

    • Bobo aux fesses

        Du lait maternel... à vous de préférer le pouet pouet direct sur le postérieur de l'enfant, ou l'expression du lait puis en badigeonner les fesses....

         

        Rien qu'avec tout ce qui précède, je sais que je ne me suis pas fait de copains dans les labos de sérum phy etc... mon rôle est d'informer, et de préciser que ces renseignements ne dispensent pas de soins médicaux, aux praticiens de les apprécier et d'ajouter une prescription.

        Je sais que quand j'assure: moi je lui lave le nez avec mon lait, c'est une substance humaine (toujours besoin de me justifier) cela passe bien auprès de mon nouveau médecin (après déménagement). Mais ajoutons quand même que pour cet homme l'allaitement naturel va de soi et que Florian n'a jamais été très malade.

        Il est évident que ce n'est pas suffisant, la cause doit être déterminée et éliminée. (voir l'espace Maternage)

       


       

      Pourquoi ne sait-on pas toutes ces choses?

      et bien c'est dommage mais disons le: si toutes les femmes allaitaient et faisaient "pouet-pouet", les enfants se porteraient mieux, la sécu n'aurait pas de trou, mais certains industriels feraient la tête ... vous comprenez pourquoi personne ne vous dit cela!!

  • D'abord j'ai passé des crises entières avec Alexandre et Maximilien quand il fallait leur faire le nez; un jour que notre Dr était venu et avait "prescrit" des lavages de nez, je lui avais dit: c'est dûr, ce sont de véritables prises de lutte à chaque fois en double qui plus est. on voit bien que vous les prescrivez mais que vous ne les faites jamais; ils me haïssent chaque fois! et lui de répondre: mais c'est bien pour cela que c'est toujours ma femme qui s'en est occupée (5 enfants).

    Pour Florian, un jour je me suis dit: et si je lui faisais un câlin, et que par jeu, je mette du lait directement dans sa narine? et sous forme de jeu, je presse mon sein, et hop un peu de lait gicle autour de nous; je recommence et tout doucement, je prépare Florian hilare: allez dans le nez du bébé, et un jet atteint ses narines.. il regarde, il fait la moue, et il rigole.

    Et voilà comment à chaque "nez qui coule", nous avons fait le jeu du "pouet", une ou deux larges giclées dans ses narines, et je le laissais gérer tout seul ce lait.

    Un lavage de nez-jeu que je n'ai jamais vu chez mes grands ou chez d'autres, pas de prises de catch, et surtout: un lait bourré d'anti-corps toujours là.

    Et à bonne température, car votre fiole de sérum phy est à température de la pièce, elle..... pas idéal;

    Alors il est vrai qu'on a parfois du mal à faire "pouet" ou qu'on hésite à le faire; alors prenez le temps d'exprimer un peu de votre lait dans une tasse à petit col, aspirez-le avec une fiole vide ou une pipette et vas-y jeunesse

     

    Les petits bobos du visage...

    Là je n'ai pas attendu Florian pour le faire aux grands.. quand ils étaient petits; mainenant ils ne veulent plus! ils trouvent ça berk parce qu'ils sont conscients de mon acte.

    Mais les enfants ça se griffe au visage, près de l'oeil par exemple; et à cet endroit, il n 'est pas recommandé d'employer un antiseptique fut-il adapté... alors "pouet" sous forme de jeu, le lait gicle su le bobo et je laisse sécher.

    C'est normal de par les agents anti-infectieux du lait, mais le bobo guérit très vite.

    Ce qui précède est valable.. pour les bobos écorchures aux genoux, quand vous êtes en balade dans une pinède, loin de toute serviette de lotion anti-septique!

    L'eczema

    Cet ezcema est en fait: une manifestation cutanée qui peut être

Mots clés :  lait maternel

Allaiter un bambin : quelle drôle d’idée!

Imprimer Envoyer

FEUILLET N°21 DU DR. JACK NEWMAN

 

Comme les femmes sont de plus en plus nombreuses à allaiter leurs bébés, elles sont aussi nombreuses à constater que cela leur plaît assez pour prolonger l’allaitement au-delà des quelques premiers mois d’abord prévus. Depuis longtemps, l’UNICEF encourage l’allaitement jusqu’à deux ans et plus et l’American Academy of Pediatrics recommande l’allaitement pendant au moins un an, et ensuite aussi longtemps qu’il plaira à la mère et à l’enfant. Même la Société canadienne de pédiatrie, dans sa dernière déclaration sur le sujet, affirme que les femmes pourraient très bien souhaiter allaiter deux ans ou plus, et la position de Santé Canada est semblable à celle de l’UNICEF. Jusqu’à récemment, on allaitait souvent les enfants jusqu’à trois ou quatre ans, dans une bonne partie du monde, et l’allaitement des bambins est encore chose courante dans bien des sociétés.

Pourquoi poursuivre l’allaitement au-delà de six mois?

Parce que souvent, les mères et les enfants adorent ça. Pourquoi mettre un terme à une relation agréable ? De plus, la poursuite de l’allaitement est bénéfique pour la santé et le bien-être de la mère et de l’enfant.

Mais on dit que le lait maternel n’a plus d’avantage après six mois.

C’est peut-être ce qu’on dit, mais c’est faux. Le fait que quiconque (incluant les pédiâtres) puisse dire une chose pareille ne fait que montrer l’étendue de l’ignorance de bien des gens sans notre société au sujet de l’allaitement maternel. Le lait maternel est, après tout, du lait. Même après six mois, il contient encore des protéines, des gras et d’autres éléments qui sont importants et appropriés pour la nutrition et qui répondent aux besoins des bébés et des enfants. Le lait maternel contient encore les facteurs immunologiques qui aident à protéger le bébé. En fait, certains facteurs immunologiques du lait maternel sont présents en plus grande quantité pendant la deuxième année que pendant la première. C’est précisément comme il se doit, étant donné que les enfants de plus d’un an sont en général exposés à plus de sources d’infection. Le lait maternel contient encore des facteurs de croissance qui contribuent à la maturation du système immunitaire, ainsi qu’à celle du cerveau, des intestins et d’autres organes.

On a prouvé que chez les enfants en milieu de garde, les infections sont moins nombreuses et moins graves chez les enfants qui sont encore allaités. Par conséquent, les mères qui continuent d’allaiter après leur retour au travail perdent moins de jours de travail.

Il est intéressant de constater que les fabricants de laits artificiels (une pâle copie « maternisée» du lait maternel) poussent l’utilisation de leur produit jusqu’à l’âge d’un an, tout en disant que le lait maternel (l’original) ne vaut la peine d’être donné que jusqu’à six mois ou même moins longtemps («la meilleure nutrition pour les nouveau-nés »). Malheureusement, c’est un refrain que de trop nombreux professionnels de la santé ont repris en choeur.

On m’a dit que si j’allaite plus de six mois, les facteurs immunologiques du lait empêcheront mon bébé de développer son propre système immunitaire...

C’est faux, voire absurde. On a peine à croire que tant de gens dans notre société travestissent en inconvénients les bienfaits de l’allaitement maternel. On donne des vaccins aux bébés pour qu’ils puissent se protéger contre de vraies infections. Le lait maternel aide aussi l’enfant à se défendre contre des infections. Quand il les combat, il y devient résistant. Tout naturellement.

Mais je veux que mon bébé soit autonome...

Et l’allaitement maternel rendrait les bébés dépendants? N’en croyez pas un mot. L’enfant allaité jusqu’à ce qu’il se sèvre de lui-même (entre 2 ans et 4 ans, habituellement) est en général plus autonome et, plus important encore, peut-être, plus sûr de lui dans son indépendance. Il a reçu réconfort et sécurité au sein, jusqu’à ce qu’il soit prêt à se sevrer. Quand il franchit cette étape, il sait qu’il a réussi quelque chose, qu’il a fait un pas en avant. C’est un des jalons de sa vie.

Souvent, on pousse les enfants à devenir « indépendants » trop rapidement. À dormir seuls trop tôt, à être sevrés trop tôt, à se passer de leurs parents trop tôt, à tout faire trop tôt. Ne les poussons pas, ils deviendront autonomes bien assez vite. Pourquoi se presser? Bientôt, ils quitteront leurs parents. Voulez-vous qu’ils quittent la maison à quatorze ans? Lorsqu’on satisfait un besoin, il passe. Lorsqu’on ne satisfait pas un besoin (comme celui d’être allaité et d’être près de maman), le besoin demeure tout au long de l’enfance et même l’adolescence.

Bien entendu, l’allaitement maternel peut, dans certains cas, servir à encourager une dépendance excessive. Mais on peut en dire autant de l’alimentation et de l’entraînement à la propreté. Le problème est ailleurs, pas dans l’allaitement.

Que dire d’autre?

Malgré leur importance, les bienfaits nutritionnels et immunologiques de l’allaitement maternel d’un bambin n’en sont pas l’aspect le plus important. Je crois que ce qui compte le plus dans l’allaitement d’un bambin, c’est la relation spéciale entre la mère et l’enfant. L’allaitement maternel est un geste d’amour porteur de vie. Cela se poursuit lorsque le bébé devient bambin. Toute personne sans préjugés qui observe l’allaitement d’un bébé déjà grand ou d’un bambin peut témoigner de la magie de ce geste tout particulier, presque magique, qui transcende la simple alimentation. Un bambin qu’on allaite peut soudainement éclater de rire, sans raison apparente. Le plaisir que lui donne le sein n’est pas seulement alimentaire. Et si la mère se le permet, l’allaitement sera pour elle aussi une source de plaisir, et pas seulement parce qu’elle nourrit son enfant. Évidemment, ce n’est pas toujours facile, mais qu’est-ce qui l’est? Quand tout va bien, toutes les difficultés sont oubliées.

Et si l’enfant tombe malade ou s’il est blessé (ce qui arrive nécessairement quand il rencontre d’autres enfants et qu’il devient plus audacieux), quelle meilleure façon de le réconforter qu’en lui offrant le sein? Je me souviens de nuits à l’urgence de l’hôpital, où des mères qui n’allaitaient pas promenaient leur enfant de long en large, dans les couloirs, en essayant, souvent en vain, de les réconforter, tandis que les mères allaitantes étaient assises calmement, leur enfant au sein, apaisé, sinon soulagé. Par l’allaitement, le mère et l’enfant se réconfortent mutuellement.

Haut de Page


Traduction de l’article no 21, « Toddler Nursing – Why on Earth? ».
Révisé en janvier 2005
Dr Jack Newman, MD, FRCPC © 2005
Version française, mai 2005, par Stéphanie Dupras, IBCLC, RLC

Questions? (416) 813-5757 (option 3) ou Jack Newman ou mon livre Dr. Jack Newman’s Guide to Breastfeeding


Peut être copié et diffusé sans autre autorisation, à condition qu’il ne soit utilisé dans aucun contexte où le Code international de commercialisation des substituts du lait maternel de l’OMS est violé.

Mots clés :  allaitement maternel

Commencer l'alimentation solide

Imprimer Envoyer


Certains professionnels de la santé suggèrent de commencer l’alimentation solide à l’âge de 4 mois. Cependant, la plupart des bébés se portent très bien avec l’allaitement maternel exclusif jusqu’à 6 mois ou même plus. Vous devriez commencer l’alimentation solide lorsque votre bébé démontre qu’il y est prêt, et non selon le calendrier. Santé Canada et l’UNICEF recommandent l’allaitement exclusif jusqu’à environ 6 mois.

Pourquoi faut-il commencer les solides ?

• Parce qu'il vient un moment où le lait maternel ne comble plus tous les besoins nutritionnels. (Cela ne veut pas dire, comme le disent certaines personnes mal informées, que le lait maternel est sans valeur nutritionnelle une fois passés les six premiers mois.) Un bébé né à terme commencera à avoir besoin de fer provenant d'autres sources entre 6 et 9 mois. L'apport calorique réalisé par le lait maternel peut s'avérer insuffisant à partir de 8 à 9 mois, bien que certains bébés exclusivement allaités peuvent continuer à avoir une croissance satisfaisante bien au-delà d'un an.


• Parce que certains bébés qui ne commencent pas les solides à un certain âge (9-12 mois) peuvent avoir de grandes difficultés à accepter ensuite une alimentation solide.


• Parce que votre enfant franchira un jalon important dans son développement quand il commencera les solides. Il est en train de grandir. En règle générale, les bébés ont envie de manger des solides. Pourquoi les en empêcher ?



Quand faut-il commencer les solides ?

Le meilleur moment pour commencer l'introduction des solides, c'est quand l'enfant commence à s'y intéresser. Certains bébés vont s'intéresser aux aliments qui se trouvent dans l'assiette de leurs parents dès l'âge de 4 mois. Entre 5 et 6 mois, la plupart des bébés tendent la main pour essayer de prendre les aliments dans l'assiette de leurs parents. Quand le bébé commence à tendre la main vers la nourriture, à la prendre et la porter à sa bouche, il semble que le moment soit venu de le laisser en manger. Il n'y a pas vraiment de raison de commencer à une date spécifique (4 mois ou 6 mois). Soyez à l'écoute de votre bébé.

Dans certains cas, il est préférable de commencer plus tôt. Quand un enfant semble avoir faim, ou quand sa prise de poids n'est pas aussi bonne qu’on le souhaiterait, il peut être raisonnable d'envisager de commencer les solides dès l'âge de 3 mois. Toutefois, commencer les solides à l’âge de 3 mois quand tout va bien n’est pas recommandé (voir plus haut). Et il est possible, avec de l'aide, de continuer à allaiter exclusivement tout en permettant au bébé d'être moins affamé ou de grossir plus rapidement. (Voir le Protocole pour augmenter l’ingestion de lait maternel par le bébé, et le feuillet n° 25 Gain de poids lent après les premiers mois, pour connaître les raisons pour lesquelles votre production lactée pourrait avoir diminué. Voyez aussi les vidéos ici pour utiliser le protocole de façon plus efficace.) Mais si les méthodes proposées ne permettent pas de résoudre le problème, l'introduction des solides peut aider. Donner du lait artificiel ne présente aucun avantage, et peut même présenter des inconvénients, surtout s’il est donné au biberon. Un bébé qui n'est pas complètement satisfait au sein peut commencer à prendre de plus en plus de lait au biberon, et finir par refuser de prendre le sein.

Un bébé allaité digère mieux et plus tôt les aliments solides qu'un enfant nourri au lait artificiel, car le lait maternel contient des enzymes qui l'aident à digérer les graisses, les protéines et les féculents. De plus, les bébés allaités ont été exposés à une plus grande variété de goûts et de saveurs dans leur existence, puisque le goût de nombreux aliments consommés par la mère passe dans son lait. Les bébés nourris au sein acceptent ainsi plus facilement les solides que les bébés nourris au lait artificiel. Le lait maternel est une chose étonnante, n'est-ce pas ?



Comment faut-il introduire les solides ?

Quand un bébé commence à prendre des solides vers 6 mois, le premier aliment ou l'ordre de présentation suivi n'a pas vraiment d'importance. Au départ, il est prudent d'éviter des aliments très épicés ou hautement allergènes, tels que le blanc d'oeuf ou les fraises, mais si votre bébé tend la main vers la pomme de terre qui se trouve dans votre assiette, assurez-vous qu'elle n'est pas trop chaude, et laissez bébé la prendre. Il n’est pas nécessaire de suivre un ordre particulier, ni de limiter bébé à un seul aliment pendant une certaine période de temps. Certains bébés exclusivement allaités n'aiment pas les céréales pour bébé lorsqu'elles sont proposées vers 6 mois. Il n'y a pas de raison de s'inquiéter ni d'insister si l'enfant ne veut pas de céréales. Elles ne sont ni magiques, ni obligatoires. Offrez à votre bébé les aliments qui l'intéressent. Au début, laissez l'enfant apprécier la nourriture, ne vous inquiétez pas de la quantité exacte qu'il ingère. De toute façon, la plus grande partie risque de se retrouver dans ses cheveux ou par terre. De plus, si le bébé a 6 mois ou plus, ce n'est pas la peine de réduire ses aliments en purée. Au départ, il suffit de les écraser avec une fourchette. Ce n'est pas la peine non plus de surveiller la quantité. Pourquoi limiter votre bébé à une cuillérée s'il en veut davantage ? Vous n'avez pas besoin de gaspiller votre argent à acheter des petits pots pour bébé.

Soyez décontractés, nourrissez votre bébé à vos heures de repas ; s'il se débrouille bien avec les solides, offrez-lui une plus grande variété d'aliments quand l'occasion se présente.

La meilleure source de fer pour un bébé de 5 ou 6 mois, c'est la viande. Les céréales pour bébé contiennent du fer, mais ce dernier est mal absorbé et peut occasionner de la constipation chez le bébé.

Il n'y a pas de raison d'introduire les légumes avant les fruits. Le lait maternel est bien plus sucré que les fruits, il n'y a donc pas de raison de penser que votre bébé mangera mieux les légumes si l'on retarde l'introduction des fruits.

Respectez ce que votre bébé aime et n'aime pas. Il n'y a aucun aliment essentiel (sauf le lait maternel). Si votre bébé n'aime pas un aliment, n'insistez pas. Si vous pensez que cet aliment est important pour lui, attendez quelques semaines, puis proposez-lui de nouveau.

Aux environs de 8 mois, les bébés ont tendance à affirmer leur caractère. Il se peut que votre bébé ne veuille pas que vous lui mettiez une cuillère dans la bouche. Il va sans doute vous la retirer des mains et la mettre lui-même dans sa bouche, souvent à l'envers, et les aliments vont lui tomber sur les genoux. Respectez ses tentatives d’autonomie, et encouragez son apprentissage.



Et si je commence les solides à 3 mois ?

À cet âge, il peut être prudent d'aller un peu plus lentement. Commencez avec les céréales pour bébé ou des aliments faciles à écraser comme une banane. Parfois, un bébé mangera plus facilement si vous lui offrez les aliments avec le doigt plutôt qu'avec une cuillère. Allez-y plus lentement avec les quantités aussi. Mais au fur et à mesure que le bébé tolère les solides, la variété et les quantités peuvent être augmentées en fonction des désirs du bébé. Mais au fait, pourquoi commencez-vous à lui donner des solides à 3 mois? Bien des grands-mères ont hâte de voir le bébé commencer à manger « pour de vrai », mais s’il n’y a pas de bonne raison pour le faire, ne le faites pas. (La raison légitime la plus courante de commencer les solides avant l’âge de 5 ou 6 mois est le gain de poids lent qui ne se corrige pas avec l’amélioration de la prise du sein, l’utilisation de la compression du sein, l’alternance d’un côté à l’autre, l’utilisation de la dompéridone.)



Sein ou solides en premier ?

Quand un enfant commence les solides, les gens s’inquiètent souvent de savoir s'il faut commencer par lui donner le sein ou les solides. Si l'allaitement et l'introduction des solides se passent bien tous les deux, ça n'a probablement pas vraiment d'importance. En fait, il n'y a aucune raison de donner le sein et des solides chaque fois que le bébé mange.


Traduction de l’article n° 16, « Starting Solid Foods ». Janvier 2005
par Jack Newman, MD, FRCPC © 2005
Version française, avril 2005, par Stéphanie Dupras, IBCLC, RLC

Questions ? (416) 813-5757 (option 3) ou Jack Newman ou mon livre Dr. Jack Newman’s Guide to Breastfeeding

Mots clés :  alimentation bébé

A propos

Auteur : EloiseLOLA

Catégories

*

Non classé

(5)

S'abonner à ce blog

Flux RSS

Tous les articles